20 novembre 2010

Les "dettes" souveraines sont virtuelles!

Les "dettes" souveraines, comme celle de l'Irlande ou d'autres pays sont purement virtuelles car il ne s'agit pas de monnaie réelle mais de simples écritures de crédit (monnaie scripturale), créées ex-nihilo, représentant environ 93 % de la masse monétaire en circulation en Suisse et dans les autres pays européens. Le seul prix Nobel d'Economie français (1988), feu Maurice Allais, a toujours dénoncé cette imposture et cette confusion. Il a par exemple écrit ceci (référence à consulter sur la page http://dbloud.free.fr/monnaie.htm) : "Fondamentalement, il n'existe pas de différence entre le métier de banquier et celui de faux-monnayeur". Peut-on être plus clair ? Le Traité de Lisbonne (comme les traités européens précédents) interdit formellement aux Etats de créer leur propre monnaie, alors que ce serait leur devoir élémentaire (droit régalien). Il les oblige à emprunter à des structures privées (banques) des crédits qu'ils pourraient (et même devraient) ouvrir eux-mêmes (comme l'avaient fait autrefois Lincoln et Kennedy) en gageant ces ouvertures sur le Trésor public. Tant que cette imposture fondamentale (déjà comprise par la Chine en fait) n'aura pas été exposée au grand jour, les "crises" continueront à détruire nos pays.

12:46 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent

02 novembre 2010

Pistes cyclables ou piétonnables?

Compte tenu du fait que les cycloterroristes genevois s'arrogent le droit de circuler aussi bien sur les trottoirs que sur les voies de circulation, une solution à la fois simple et économique pourrait consister à remplacer les pistes cyclables existantes par des pistes réservées aux piétons ("piétonnables"). Afin d'empêcher les "cycloristes" d'emprunter également ces passages réservés, je suggère que la peinture jaune délimitant les pistes piétonnables soit mélangée à de petites pointes d'acier capables de perforer les pneus des contrevenants, réalisant ainsi une surveillance aussi efficace qu'automatique et économique. Denis Bloud

16:43 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent

L'Huile de Palme rouge est la Meilleure!

Proposition de lettre de lecteur (sans réponse de la TG à ce jour):

Monsieur le Rédacteur,

L’article intitulé « Comment éviter l’huile de palme ? » (TG du 29/10 p.15) ne concerne que l’huile raffinée (industrielle) alors que l’analyse de l’huile de palme non raffinée (et non chauffée), produite artisanalement par de petites tribus en Guinée, est la suivante : acides gras saturés : 50 % (dont palmitine 44 % et autres acides saturés 6 %) ; Oméga-9 (mono-insaturés): 39 % ; Oméga-6 (poly-insaturés) : 10,5 % ; Oméga-3 (poly-insaturés) : 0,3 % ; Vitamine E (d-tocophérol) : 105 mg/100g soit 954 % de la dose journalière recommandée (laquelle correspond donc à seulement 0,91 g de cette huile), ce qui en fait l’huile la plus riche en vitamine E et en provitamine A (β-carotènes = 20,1 mg/100g). Son mélange à raison de 3 parts pour 1 part d’huile de noix et 1 part d’huile de soja la rend plus fluide et rétablit un équilibre parfait entre acides gras saturés, mono-insaturés et poly-insaturés, comme cela est indubitablement démontré sur la page http://dbloud.free.fr/cholesterol.htm. En cuisson, le point de fumée de l’huile de palme rouge est à 240 °C, donc plus élevé et plus sain que celui des huiles d’olive et d’arachide couramment utilisées pour les fritures. Comme le dit la sagesse populaire, il faut s’abstenir de «jeter le bébé avec l’eau du bain », de sorte qu’une « remise de l’église au milieu du village » à ce sujet serait sans doute utile à tous les consommateurs.

Bien sincèrement,

Denis Bloud (abonné)

16:31 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent