22 août 2011

Chalets plus beaux qu'avant en Appenzell

Nul besoin de modifier la loi de 1972 sur l’aménagement du territoire : les paysans appenzellois comme Thomas Benz (TG du 22/8/2011, p. 4) pourraient -après avoir dûment déclaré la cessation totale de leur activité agricole- détruire et reconstruire leur ferme tout à fait légalement, puis se déclarer paysagistes ou horticulteurs bénévoles, leurs vaches pouvant alors être assimilées à de simples tondeuses à gazon en tant qu’outillage professionnel.

15:56 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent

Les commentaires sont fermés.