03 août 2012

La Circoncision dérègle le système endocrinien

circonducoeur.jpg
Lettre de lecteur envoyée à la TG le 22 juillet (plus précise):

Dans votre éditorial de ce jour (22 juillet) sur la circoncision, vous estimez que ce « passage rituel n’a pas ou guère d’incidences dommageables » : cette affirmation est-elle prouvée ? Les incidences endocrino-psychologiques de la circoncision ont été étudiées par le Dr Jean Gautier (1891-1968) dans ses livres « L’Homme ce Glandulaire Inconnu » et « Dernières et Nouvelles Connaissances sur l’Homme ». Cette découverte a été développée par le Dr Roger Polacco de Ménasce (juif sépharade né en 1923, endocrinologue) qui explique que la circoncision au 8e jour a de graves conséquences sur le développement endocrinologique des enfants (atrophie des cellules de Leydig et hypertrophie thyroïdienne et hypophysaire). De toute façon, comme Paul le dit à nous autres chrétiens : « n’est pas circoncision ce qui en a l’apparence dans la chair, mais la circoncision est du coeur, en esprit et non à la lettre. » (Rom. II, 28-29) : c’est en effet « la circoncision du Christ » (Col. II, 11).

---------------------------------------

11:34 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent