02 novembre 2009

La Suisse subventionne la Malbouffe et la Pollution!

 

(contrairement aux doutes d'Etienne Dumont dans la TG du 30/9/09)

L'Etat subventionne la Malbouffe et la Pollution!

(reprise de la page http://dbloud.free.fr/OFSP.htm)

OFSP.jpg

L’Office fédéral de la Santé publique (OFSP) préconise un régime comportant 23,2 % de viande-œufs-lait et 43,5 % de fruits-légumes. Logiquement, les subventions versées aux agriculteurs par l’Office fédéral de l’Agriculture (OFAG) devraient suivre les mêmes proportions, mais c’est tout le contraire : 80,6 % des aides vont aux producteurs de viande-œufs-lait (3,5 fois plus que la norme OFSP) et seulement 1,9 % aux fruits et légumes (23 fois moins)! Nous devrions manger 27,2 % de céréales-patates, mais les producteurs ne reçoivent que 3,8 % (7 fois moins). Notre consommation de sucre et d’alcool devrait être limitée à 1,1 %, mais ce secteur reçoit 7,6 % des subventions (7 fois plus)! Cette situation est médicalement aberrante mais aussi dangereuse pour l’environnement quand on sait que l’agriculture pollue plus que les transports. Selon le WWF-Allemagne, une seule vache produit annuellement autant de gaz carbonique qu’une voiture parcourant 18 000 km à raison de 130 g/km. La même voiture devra parcourir 24 000 km/an afin de polluer autant qu’une vache si l’on ajoute au CO2 les oxydes d’azote (NO2) et le méthane. Si les Allemands consommaient seulement 1 kg de viande de moins par an, cela représenterait une économie en CH4 et NO2 équivalente à la pollution de 700 000 voitures parcourant 10 000 km/an ou à celle d’un avion contenant 100 passagers et faisant 1 500 fois le tour de l’équateur ! Mais ce petit effort diététique ne représenterait que 1,5 % des émissions de l’agriculture de ce pays !

(d'après Vegi-Info 4/07) (voir aussi le Guide des Facteurs d'Emissions).

carteclimatique.jpg

La revue Science et Vie de décembre 2008 précise, à la page 74, ceci: "La part de l'agriculture –qui comprend les rejets de méthane du bétail- est de 13,5 %, derrière le secteur énergétique (25,9 %), l'industrie (19,4 %), le secteur forestier (17,4 %) mais devant les transports (13,1 %). La quantité des gaz à effet de serre que les activités humaines libèrent chaque année dans l'atmosphère est de 49 milliards de tonnes équivalent CO2."

Contradiction confédérale incompréhensible

proviande.jpg

Alors que l'0ffice fédéral de la santé publique (OFSP) vient de publier un rapport favorable au végétarisme, la Confédération verse (grâce à nos impôts) 10 millions de francs par an au lobby des bouchers "Proviande", dont le budget de propagande anti-animaux et anti-santé est ainsi couvert à 68 % par les contribuables, même végétariens! Cette contradiction est d'autant moins compréhensible qu'une récente étude de la F.A.O. démontre que la production de viande est beaucoup plus polluante pour notre planète que tous les moyens de transport réunis!

La lecture de cette page est à compléter par celle que j'ai composée sous le titre "Biocarburants, énergies et réchauffement climatique : encore 500 ans de ressources énergétiques devant nous!".

Denis Bloud (Denis Bloud)


15:44 Écrit par Denis Bloud | Lien permanent